Lampe  DYSCHROMA

Caractéristiques de la lampe « DYSCHROMA »

1. Indice de rendu des couleurs = 98

2. Température des couleurs = 5400 ° K

3. Intensité d’éclairage = 1600 lux.

4. Lampe basse consommation (ballast électronique)

5. Longue durée de vie de l’ampoule = 18.000 heures

6. Intensité d’éclairage constant sur toute la durée de vie de l’ampoule

7. Allumage sans scintillement

8. Ne contient pas des éléments dangereux pour l’environnement

9. Les éléments de la lampe sont pliants pour la ranger facilement.

10. En conformité avec les normes européennes EN 60598-1 et EN 60598-2-4



Instructions d’utilisations


L’éclairage des tests pigmentaires


Les tests les plus utilisés pour l’étude de la vision des couleurs sont de loin les tests pigmentaires. L’éclairage des tests pigmentaires est un élément déterminant pour leur efficacité car chaque paramètre des couleurs est rendu par la lumière qui les éclaire. Une surface a une couleur rouge si elle absorbe toutes les radiations et elle renvoie celles qui correspondent à la couleur rouge. C'est-à-dire que si la lumière ne contient pas des radiations rouges (supposons une lumière bleue) la surface apparaît en noir car aucune radiation rouge n’est renvoyée.


En général c’est l’auteur du test qui définie l’éclairage le plus adapté.  La grande majorité des tests pigmentaires ont été conçus pour être examinés à la lumière blanche qui est la lumière du jour du midi – ciel du nord.


De ce point de vue les ophtalmologistes sont dans une grande difficulté car la lumière du jour n’est presque jamais disponible dans leurs cabinets. Et même si elle est disponible, la lumière du jour est très variable par rapport à l’heure du jour (matin, midi et soir) ou par rapport à la météo (ciel clair, nuages, orages).  


Il est regrettable qu’aucun test pigmentaire, même les plus élaborés avec des couleurs d’une grande précision comme les tests de classement, ne soit fourni avec un système d’éclairage et, dans tous les cas, l’utilisateur devrait bricoler un éclairage plus ou moins approprié.


Pour évaluer la qualité d’une source de lumière il faut tenir compte de plusieurs paramètres.


Température de couleur – c’est la couleur apparente émise par une source lumineuse. Elle s’exprime en degré Kelvin (0° K = -273° C) par référence à un corps noir de Planck qui imagina un radiateur thermique absorbant toutes les radiations et paraissant noir de l’extérieur. Selon la courbe de Planck, plus la température du corps noir augmente, plus le bleu est présent et le rouge décroit.


Les lumières de teintes chaudes (ampoule à incandescence ou halogène)   tirent sur le jaune-rouge et ont une température de couleur basse de 3000 K.


Les lumières de teinte froide (la lumière fluorescente) tirent sur le bleu-violet et ont une température de couleur  élevée de 6000 K à 10 000 K



Source de lumière

et

Température de couleur



Indice de rendu des couleurs (IRC). Il indique la capacité d’une lampe à restituer les différentes couleurs des objets qu’elle éclaire. Il varie entre 0 et un maximum de 100  qui correspond à une lumière blanche avec un spectre complet et continu des longueurs d’onde et qui restitue donc toutes les nuances de couleur comme dans c’est le cas de la lumière du jour du midi. Une différence de 5 points sera perceptible pour l'œil humain.


Une lampe qui n’émet que des raies spectrales correspondant aux trois teintes de base (bleu, vert et rouge) peut afficher un bon rendu des couleurs à condition que chaque couleur soit présente de façon égale. Ce n'est pas parce qu'un tube lumineux porte la mention "type lumière du jour" qu'il a forcément la capacité de bien rendre les couleurs.

Le rendu des couleurs est un critère de qualité important qui indique la plus ou moins grande capacité d'une source lumineuse à restituer "fidèlement" les couleurs présentes dans l'environnement mais il n’est pas suffisant.

Il y a deux sources de référence : l'éclairage incandescent est la référence pour les lampes de couleur chaude et l'éclairage fluorescente pour les lampes à couleur froide. Certaines lampes incandescentes et certaines lampes fluorescentes sont considérées avoir un IRC proche de 100 bien que, comme nous le savons, les matériaux semblent complètement différents sous ces deux éclairages. Ces deux sources d'éclairage ont des températures de couleur très différentes bien qu'elles aient toutes deux un IRC semblable.






Spectre chromatique éclairage « lumière du jour » du commerce IRC = 85.

Spectre chromatique « lumière du jour » Lampe DYSCHROMA IRC = 98.

L’intensité de la source de lumière – c’est la troisième élément important car si l’intensité est insuffisante il y a le risque  des erreurs qui ne corresponde pas à la vision du patient et au contraire si l’intensité est trop importante produit un éblouissement du patient qui sera gênante pendant l’examen.

Selon la commission internationale pour éclairage pour le travail de précision, l’intensité lumineuse devrait être de minimum 800 lux.

Selon nos tests un éclairage inférieur à 1000 lux est insuffisante pour des tests sensible comme le test 15 hue desaturé de LANTHONY et des intensité supérieurs à 3000 lux produisent un éblouissement pour certaines patients.

C’est la raison pour laquelle nous avons choisi l’intensité de 1600 lux à une distance d’examen de 35 cm de plateau d’examen.  

Accueil Color Vision Evaluation Test Vision des couleurs Les tests d'examen Contact - Achat
wp782c4224.png